Peut-on transformer un animal sauvage en animal de compagnie ?

Nombreux sont les points positifs que l’on peut avoir lorsqu’on a un animal de compagnie chez soi. Le chat et le chien sont les animaux domestiques préférés des hommes. Avec leur compagnie, on peut être sûr d’être de bonne humeur, de rester en bonne santé. 

Est-il possible de transformer un animal sauvage en animal de compagnie ? 

Outre l’adoption d’un chien, d’un chat ou de tout autre animal domestique, l’adoption d’un animal sauvage domestiqué , comme le singe, requiert un renseignement auprès du ministère de l’environnement. De ce fait, il est fortement recommandé de se référer au code de l’environnement qui est l’arrêté du 10 août 2004. Il faut savoir que la détention d’une espèce protégée est passible d’une sanction. Après, la détention des animaux sauvages est soumise à des obligations administratives comme l’autorisation préfectorale. Cela est dû à des raisons de sécurité et de santé des personnes détenteurs et principalement celle de l’animal en question. 

Les démarches à suivre pour élever un animal sauvage 

L’élevage des animaux domestiques ou sauvages est accessible à tous. A savoir qu’il ne requiert aucune expérience ni diplôme. Toutefois, la vente est soumise à l’obtention d’un certificat de capacité délivré par le Ministère de l’agriculture. Cette activité doit être exercée dans un endroit réservé pour cela, comme les parcs zoologiques et les laboratoires avec la contribution du chef d’exploitation, des vétérinaires ou autres personnes ayant une expertise dans le domaine. Afin de connaître l’espèce en question ainsi que le statut de l’animal, il est recommandé de se référer au service de la préfecture ou à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. C’est une étape cruciale si l’on envisage d’adopter un animal sauvage domestiqué. 

Quels sont les animaux sauvages qui peuvent être adoptés ? 

La détention des animaux tels que les éléphants, les castors, les crocodiles, les boas, les araignées et beaucoup d’autres est autorisée. Par contre, les personnes qui souhaitent en détenir doivent disposer d’un certificat de capacité ainsi que d’une autorisation préfectorale d’ouverture d’établissement. Parallèlement à cela, la possession d’un statut d’établissement d’élevage non professionnel est également une obligation. Il en est de même pour les tortues terrestres, les iguanes verts et les gris du Gabon dont le nombre de détentions est limité légalement. Il existe néanmoins des animaux dont la détention ne nécessite aucune paperasse administrative mais seulement l’obligation d’identification par la puce électronique. Il s’agit notamment du canard colvert, des hérissons.

Quel est la durée de vie d’un serpent ?
Combien de temps doit-on consacrer chaque jour à son animal ?